Chouette, c’est la rentrée !
Place aux activités d’automne.

Place aux activités d'automne

L’arrivée de l’automne rime pour beaucoup avec le stress de septembre, la nostalgie des vacances, les jours qui raccourcissent…

Mais changeons notre manière de voir les choses, et regardons ensemble les beaux moments que cette saison nous propose, et surtout les belles opportunités de développement qu’elle offre à nos jeunes enfants.

L’automne, c’est d’abord pour beaucoup d’entre eux la rentrée en crèche ou en maternelle. L’occasion d’apprendre, de découvrir, de se socialiser… de grandir ! A bien y réfléchir, il y a bien des raisons de fêter la rentrée des enfants en septembre tout comme on fête l’arrivée des vacances en juillet !

La saison automnale possède par ailleurs un formidable potentiel d’expériences sensorielles particulièrement variées : ramasser les feuilles mortes, regarder les arbres changer de couleurs, sentir l’humidité dans la nature, goûter les produits du moment, pommes et citrouilles en tête…

Pour nos enfants comme pour nous, qui dit nouvelle saison dit nouvelle étape, nouvelles sensations et nouvelles expériences !

La rentrée, une période de socialisation pour le jeune enfant

Rentrée en crèche ou rentrée des classes, voilà une période emblématique pour le jeune enfant et mémorable pour ses parents. Surtout si c’est la première !

La rentrée, c’est une rupture avec le cocon familial de l’été. Le rythme aussi change : il faut se lever plus tôt, aller se coucher plus tôt également (et cela tombe bien, les journées raccourcissent !).

Cette saison est surtout celle de l’apprentissage – indispensable – des premières règles de vie en société : l’enfant va progressivement intégrer l’idée qu’un cadre est nécessaire pour évoluer avec les autres tout en affirmant son autonomie et sa personnalité.

« Les autres » : voilà un enjeu pour l’enfant qui doit sortir, selon la formule de Jean Epstein du « tout à l’ego » ! En faisant de nouvelles rencontres, l’enfant apprivoise la différence et la diversité. Il apprend déjà à s’adapter, à coexister avec les enfants et les adultes hors du cadre familial, avec leurs différences et la variété de leurs personnalités. Il développe plus ou moins d’affinités, il échange, retient les prénoms, reconnaît les visages …

Préserver les moments en famille

Préserver les moments en famille

La vie de famille n’est pas réservée aux vacances. Pris dans le rythme effréné de la rentrée, on peut avoir tendance à réduire au strict minimum le temps passé ensemble, et c’est bien dommage.

En fin de journée ou le week-end, ces moments en famille se cultivent toute l’année. Qu’il s’agisse de jouer avec votre enfant, de l’associer à vos activités (la cuisine par exemple) ou d’organiser des moments vraiment partagés, comme une promenade ou un tour à la piscine … L’essentiel est de sanctuariser des temps autour de votre foyer, libérés des contraintes extérieures.

Mais il y a une règle préalable : ne pas s’oublier soi-même ! C’est parce que vous serez « bien » que vous apparaîtrez plus disponible à votre enfant. N’attendez pas le 31 décembre pour prendre de bonnes résolutions et mettre en place de bonnes habitudes : organisez-vous pour vous ménager des plages de détente et d’oxygénation : du sport, de la lecture, des marches, de la relaxation … ce que vous voulez (ou pouvez !) tant que cette activité vous permet de respirer et de prendre du temps pour autre chose que les « tâches » du quotidien, professionnelles ou domestiques.

Profitez-en aussi pour laisser un peu de côté les écrans des smartphones ou tablettes. Regardez autour de vous et profitez de votre enfant qui grandit… vite !

Nouvelles sensations : profiter pleinement de la saison

A l’automne, non, on ne prépare pas l’hibernation. Au contraire, tous les sens restent en éveil.

Le changement est évident : on le sent, on le voit, on le respire, on le goûte, on l’entend, on le touche. On en profite pour sensibiliser son enfant aux cycles de la nature.

Comment ? En attirant son attention sur les changements qui interviennent, sans surstimulation et dans le respect de son rythme. On encourage son imaginaire et on l’accompagne avec des petites phrases simples :

« Il fait encore nuit ce matin, c’est l’automne. »

« Il est l’heure d’aller se coucher : il fait nuit plus tôt. »

« Tu te souviens, les feuilles étaient toutes vertes cet été. Elles sont de quelle couleur maintenant ? »

« Tu as vu les feuilles mortes par terre ? Elles sont tombées de l’arbre. »

« Il pleut ! C’est normal, c’est l’automne, et c’est très important : la nature en a besoin, elle a soif après cet été où il a fait chaud. »

En parlant avec votre enfant, vous allez l’aider à enrichir son vocabulaire mais aussi lui expliquer la préparation de l’hiver, la nature qui se met au repos avant de renaître de plus belle.

Partez en ballade et laissez votre enfant profiter du sol humide, des odeurs qui changent. Ramassez ensemble de grandes feuilles mortes et des pommes de pin. Regardez avec lui les champignons qui ont poussé.

A table, profitez des nouveaux fruits et légumes qui sont apparus sur les

étals : citrouilles et potimarrons, châtaignes et marrons, noix et noisettes, pomme, poire, raisin, rhubarbe… Une explosion de saveurs !

idées d'activités d'automne

Nouvelles expériences : des idées d’activité

Vous cherchez des idées pour vos après-midi ou vos week-ends d’automne ? En voici quelques-unes !

La promenade en forêt (ou toute autre « zone verte »).

Si vous n’avez pas de forêt à proximité, parcs et jardins rempliront aussi ce rôle à merveille.

En marchant, accompagnez votre enfant dans ses explorations : regardez, sentez, écoutez !

Ramassez des feuilles d’arbres mais aussi des brindilles, des pommes de pin, des marrons ou des châtaignes.

C’est la saison de l’eau et du vent. Bien emmitouflé et muni de chaussures adaptées, laissez votre enfant sentir l’eau, courir dans les flaques laissées par la pluie (vive bottes et cirés !), remarquer l’air qui souffle sur son visage, fait trembler les arbres et parois même fait du bruit ! Vous pourrez ensuite, pour le vent par exemple, reproduire ces éléments chez vous, bien au chaud, à l’aide de pailles ou d’un éventail.

Et regardez d’un peu plus près : il y a même souvent de nouvelles petites bêtes qui profitent de l’humidité.

Le bac sensoriel d’automne.

Un classique qui permet de développer l’observation, la concentration et la motricité fine.

Munissez-vous de contenants variés : pots en verre, boites en bois, bassines, verres incassables… Versez de l’eau. Placez de petits objets flottants (ni trop petits, ni blessants), y compris les « trouvailles » de saison comme un gros marron ou une pomme de pin. Donnez à votre enfant une grande cuillère et laissez-le apprendre en s’amusant : si besoin, montrez-lui au début ce qu’il peut faire, nommez les choses et regardez-le observer, toucher, sous-peser, transvaser, sentir… En manipulant, il va intégrer les formes, les textures, les couleurs.

Petit plus : comptez avec lui les objets qui flottent ou les cuillères d’eau transvasées.

L’éveil artistique et culturel.

On peut faire plein de choses avec les éléments de l’automne : collectionner des feuilles dans un herbier, les scotcher sur un papier ou un carton pour dessiner des lignes autour d’elles, peindre des pommes de pin, ou encore par exemple créer un mobile de saison (un fil, des feuilles et des dessins et le tour est joué !).

Ce ne sont pas juste des « passe-temps » mais bien des jeux pédagogiques qui favorisent la discrimination visuelle et la coordination œil-main.

Autre intérêt : ces activités contribuent à créer un environnement sensoriel, un repère dans le temps de l’année qui va laisser une empreinte durable, agréable et utile pour l’enfant. Pour cela, misez aussi sur les couleurs (et en particulier les tons orangés), la musique, les comptines de saison, ou encore les livres avec de jolis dessins et de belles histoires d’automne.

Pour plus d’activités, nous vous recommandons cet article du blog des Pros de la Petite Enfance:

Alors, profitez bien de cet automne !