Projet spectacle « Groin » de la « Compagnie d’en face »

Second projet gagnant du prix 2023 de recherche pédagogique de “5 senses for kids Foundation”

Objectifs du projet

  • Le projet a pour objectif de sensibiliser et de stimuler le sens olfactif des enfants de 1 à 4 ans, et de leur accompagnant.e.s.
  • GROIN sera un spectacle vivant, auquel chacun.e peut prendre part et ainsi faire l’expérience de sentir, renifler, lécher des éléments odorants. C’est un spectacle olfactif !
  • GROIN sera un spectacle dit « tout terrain », nous permettant d’aller à la rencontre des tout-petits, dans les crèches, les halte-garderies, les petites sections de maternelles, et les bibliothèques !
Crédit photographie « La compagnie d’en face »

L’odorat est le sens le plus précoce chez le nourrisson !

C’est le moment de créer une odorathèque qui suivra l’enfant toute sa vie.
De 0 à 2 ans, l’enfant est curieux et aventurier ! Par la suite, il aura plus tendance à rejeter de nouveaux arômes, de nouvelles perceptions. La diversité́ des odeurs humées dans les premières années est donc capitale.

Un odorat éveillé́ mène au plaisir du goût …
L’association Nez en herbe a mis en évidence l’importance de l’éducation olfactive, ils oeuvrent pour l’intégration de l’éveil olfactif dans les programmes scolaires, dès la crèche et l’école maternelle.
Leur raisonnement va plus loin : l’odorat est le premier pas vers une alimentation saine et donc une bonne santé.

« L’âge idéal pour développer l’odorat est de 0 à 2 ans » nous dit Félicie Codron, olfacto-thérapeute.

Intention du projet

Crédit photographie « La Compagnie d’en face »

À quoi ressembleraient nos villes si nous, les humains, avions des groins ? Y aurait-il même des villes ? Ou bien que des forêts et des champs fleuris à perte de vue ?
L’odorat, chez nous autres humains, est ce sens boudé, peu stimulé, sous considéré. Peut-être cela a-t-il contribué à façonner notre monde de goudron ?

Pour s’autoriser à transformer nos espaces de vie, nous proposons une expérience immersive et déambulatoire, mettant le corps des spectateur.ices au centre de la dramaturgie.
GROIN est un spectacle mettant en jeu un clown mi Homme-mi animal qui voit le monde à travers son nez. Ses aventures seront nos découvertes.

Des produits bruts à explorer : fenouil, céleri, lavande… Des odeurs diffusées, qui peuplent l’air et interrogent nos sens. C’est une bande sonore en dialogue avec la comédienne qui mettra en poésie les rencontres avec les odeurs.

Dans ce monde aseptisé comment les odeurs font-elles langage et comment font-elles bouger nos corps ?

Recherche & création

Crédit photographie « La compagnie d’en face »

De septembre à décembre 2023, GROIN était en résidence mobile, à bord du Culture Truck d’Anis Gras-Le lieu de l’Autre. Deux fois par mois «le Culture Truck met le nez dehors» à la rencontre des habitant.e.s du quartier Jean Macé d’Arcueil. Grâce à une odorathèque, nous abordons les odeurs et les souvenirs qu’elles charient. Comment mettre en mot les traces des odeurs dans notre mémoire ? Cette récolte de paroles nourrit les temps de création.

Les temps in-situ permettent de stimuler les enfants avec des odeurs, d’observer leurs réactions, leurs intéractions et aussi de leur donner à voir des extraits du spectacle en travail. Leur présence fait évoluer ces idées, et nourit les temps au plateau. Ces expériences ont eu lieu dans les classes de petite section de l’école maternelle Maryse Bastié de Romainville (dont le projet pédagogique autour de l’alimentation est exigeant : cantine 100% fait maison, 100% bio), et pour les enfants de la crèche François Trubert à Arcueil. Plus récemment, à Villiers-le-Bel et à Gonesse.

Le dispositif Pépite de la Compagnie ACTA a accueilli la première semaine de résidence de GROIN du 27 novembre au 1er décembre 2023. GROIN sera bientôt en résidence au théâtre du Parc, dans le bois de Vincennes. Le théâtre Dunois s’associe à La Compagnie d’en face pour postuler à l’Art pour Grandir, dispositif de résidence artistique en crèche de la Ville de Paris pour 2024- 2025 ; ces temps en crèche permettront de finaliser la création.

Impacts du projet 

Crédit photographie « La compagnie d’en face »

L’impact du projet pourra être mesuré par les parents, les professionnel.le.s de la petite enfance, l’équipe artistique lors des résidences en crèches.

Nous sommes en dialogue avec Arnaud Leleu, chercheur à l’Université de Dijon, responsable de l’équipe « Cognition & Communication Olfactives en Développement ». Une fois le spectacle créé, nous verrons avec ses équipes, comment le spectacle peut servir à collecter des données.

Si vous souhaitez participer