Comment éveiller les sens ?

Au fur et à mesure qu’il grandit, l’enfant cherche à mieux appréhender le monde qui l’entoure. Grandir est ce processus d’exploration et de maîtrise de soi et de l’environnement.

En tant que parent, on peut aider son tout-petit à s’éveiller. Comment ? En l’invitant à utiliser les cinq sens.

Pourquoi travailler sur les 5 sens ?

Le but premier de la pédagogie multisensorielle est de développer et d’éveiller les cinq sens chez l’enfant. Les canaux perceptifs sont le point de départ de tout. L’enfant va à la découverte du monde à travers ses cinq sens. Ce sont eux qui nous lient aux autres. C’est à travers eux que nous sommes reliés à la réalité. Mais c’est aussi en y ayant recours que nous pouvons développer notre intuition, innover et améliorer notre créativité

Affûter ses sens a un impact positif. Les enfants peuvent alors vivre plus pleinement leur vie ! C’est une des missions de la 5 senses for kids Foundation.

Mais comment aiguiser sa sensorialité ?

Conseils des chercheurs en neurosciences pour éveiller les 5 sens

Stimuler l’enfant est incontestablement bénéfique. Cependant, ce n’est pas la quantité des expériences sensorielles qui importe. Surstimuler peut même être fatigant pour le tout-petit. Ce qui donne de bons résultats, c’est de stimuler les capacités sensorielles de manière variée.

Notre cerveau s’intéresse moins à ce qui est constant. En revanche, il remarque particulièrement ce qui change. Il détecte les changements.

Ce principe vaut également pour l’odorat (PELLEGRINO, R et al – Août 2017). Quand nous entrons dans une pièce dans laquelle flotte une odeur particulière, nous la remarquons. Puis, très vite, nous nous y habituons. L’information olfactive constante disparaît. Ainsi, le cerveau peut maintenir un niveau de détection des nouvelles choses à des seuils très faibles. Il élimine tout ce qui ne change pas pour se concentrer sur ce qui change.

Il est donc important de proposer à un enfant de la variété pour aiguiser ses sens.

Vous l’amenez à sentir une nouvelle odeur ou à goûter un nouvel aliment. Vous allez ainsi lui permettre de découvrir plus de choses, d’augmenter son éventail de perception.

Vous pouvez lui faire écouter des chants des quatre coins du monde pour stimuler l’ouïe. Vous pouvez lui faire toucher du sable, des pains de glace, de la soie pour développer le sens du toucher. Pour l’odorat, vous pouvez rassembler de l’huile d’olive, de la lavande et des épices…

5 senses for kids Foundation vous recommande de proposer des expériences sensorielles riches tout au long des 1000 premiers jours de votre enfant, lorsque la plasticité du cerveau est à son maximum. Il bénéficiera d’une plus grande ouverture au monde.

Et la meilleure façon de mener ces expériences est d’avoir recours au jeu.

Bibliographie scientifique :

L’influence des émotions et le rôle du jeu



Pour cultiver et développer les sensations, créez des jeux avec votre tout-petit. La notion de plaisir partagé est fondamentale dans l’apprentissage.

Quand les sens s’éveillent, le nourrisson reçoit une multitude d’informations sensorielles. Comment savoir sur quoi se concentrer ? Comment déterminer ce qui est important et ce qui ne l’est pas ?

Nous faisons le tri entre les informations à travers la valeur que nous leur accordons. Or ce sont les émotions qui vont donner de la valeur à telle ou à telle donnée. Les choses neutres émotionnellement sont celles qui vont s’atténuer en premier. Et celles qui procurent des émotions positives fortes ou des émotions négatives fortes sont celles qui s’inscrivent le plus profondément en nous.

Autrement dit, l’émotion offre une mémorisation plus efficace.

Le meilleur moyen d’éduquer est donc de faire d’un moment une expérience ludique. Mais pourquoi le jeu a-t-il cette importance ? Parce que le jeu permet de faire passer un enseignement par un biais positif. Il y a de l’interaction sociale et du plaisir.

L’émotion positive est un moteur puissant.

L’émotion est comme une onde porteuse. Si le parent est en train de prendre plaisir à montrer un livre à l’enfant, à lui montrer une chose ou à faire la cuisine avec lui, l’enfant va y prendre du plaisir.

Les émotions apportent des informations sensorielles plaisantes

Face à l’infinité du monde, l’émotion est centrale dans les apprentissages et les interactions avec les choses. Et les enfants commencent à s’éveiller avec leurs parents.

À travers la dimension de plaisir, le parent contribue à mettre une étiquette de valeur sur les choses, pour son enfant. Il va indiquer : “ça, c’est positif, on peut s’en approcher”. “Ça, c’est négatif, on peut s’en éloigner”. Ces sentiments de sécurité favorisent considérablement les apprentissages de l’enfant. 

Il n'y a pas de commentaires pour le moment. Soyez le premier à participer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.